Devenez un hacker avec le serious game Hacknet

0

Si vous avez toujours rêvé de devenir un hacker, d’entrer dans la Matrice et de vous prendre pour Néo, ce serious game pourrait bien vous être utile (enfin, seulement pour le premier objectif, pour la Matrice on ne peut rien pour vous).

Comme le lapin blanc d’Alice aux pays des merveilles

Développé par Team Fractal Alligator, Hacknet vous invite à apprendre le piratage informatique dans le but de devenir un hacker au service d’un individu surnommé Bit. Ce pirate, responsable de la création du hack le plus invasif de toute la planète, meurt dans un « malencontreux » accident durant son parcours.

Deux semaines après son décès, le système de sécurité automatique de son programme entre en fonction et se met à envoyer des mails d’instruction automatiques aux usagés de son programme, dont vous faites partie. En tant qu’un de ses usagers, c’est à vous qu’incombera la responsabilité de percer le mystère du décès de Bit et d’assurer que l’OS-Hacknet ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Hacknet_2

Un véritable simulateur et une interface minimaliste

Le mode histoire du jeu permet d’apprendre comment maîtriser le système d’exploitation UNIX et ainsi pirater les serveurs à distance. En termes d’interface, vous aurez la possibilité de prendre en main un terminal Windows et apprendrez à vous servir de quelques lignes de commande qui vous permettront de faire tomber les Firewalls qui vous barreront le chemin.

Au final, s’il y a peu de chances que les joueurs deviennent de véritables pirates, c’est davantage la possibilité d’en apprendre un peu plus sur le monde mystérieux du hacking qui est mise en avant.

Hacknet est disponible sur Steam et le Humble Store pour 9,99 dollars. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site officiel du jeu.

Clément Kolodziejczak

Clément Kolodziejczak

Chargé de Marketing et Communication chez Groupe GENIOUS
Passionné par les jeux vidéo, la communication et les tendances liées aux médias et aux nouvelles technologies, je m'intéresse à l'apport des serious games dans les stratégies d'entreprise et le domaine de la santé.
Clément Kolodziejczak

Laisser un commentaire