Faites le plein d’énergie

0

Après Electrocity, Energyville. Le principe (très original) ? Gérer les ressources énergétiques d’une ville au tour par tour, en créant une stratégie énergétique pour le futur. C’est drôle, on a déjà vu ça non ?

Quoi qu’il en soit, Energyville a été développé par la fameuse société pétrolière Chevron, en partenariat avec The Economist Group. Développé entièrement en Flash par la société Picture This, Energyville permet au joueur d’explorer et de comprendre les enjeux environnementaux, économiques et sécuritaires liés à l’utilisation des différentes énergies. Ainsi, outre le jeu en lui-même, il existe des réservoirs pédagogiques qui présentent chaque source d’énergie et ses enjeux.

Toute la difficulté du jeu réside dans le fait de trouver le juste équilibre entre les besoins des consommateurs et des entreprises et l’orientation des politiques publiques. Les petits malins qui chercheront à n’implanter que des énergies renouvelables et propres se verront confrontés à des problèmes structurels tels que le besoin de pétrole pour les voitures par exemple. Ca tombe bien… Chevron est une compagnie pétrolière, et en jouant on s’aperçoit vite que le solaire est trop cher, l’énergie éolienne trop instable, et que le pétrole est indispensable au moins jusqu’en 2030 pour réussir le jeu.

C’est d’autant plus suspect qu’Energyville a été créé dans le cadre d’une vaste campagne marketing de sensibilisation du public sur les défis énergétiques appelée Will You Join Us. Pas étonnant, donc, que le jeu ait été perçu par de nombreux défenseurs de l’environnement comme une forme de greenwashing.

Pour y jouer, c’est ICI.

Laisser un commentaire