Origaming sur protéines

1

Quand le Serious Game se met au service de la recherche scientifique, ça donne Foldit. Foldit ou comment inviter tout un chacun à contribuer à la résolution d’un grand problème scientifique.

Ce nouveau type de jeu vient d’être lancé par David Baker, professeur de biochimie à l’université de Washington. Le principe est simple et complexe à la fois : Foldit propose au joueur de plier des protéines, l’objectif étant de comprendre comment elles se replient. Car si les scientifiques ont réussi à décoder le génome humain, on ne sait pas comment les protéines, qui sont produites par les gènes, sont pliées.

Et c’est bien là la clé d’un nouveau savoir, les formes et les interactions des protéines entre elles ou avec les éléments du corps jouent un rôle majeur en biologie … Ainsi, comprendre les processus de pliage permettrait de fabriquer de nouveaux types de protéines qui n’existent pas dans la nature ou de mieux lutter contre certaines maladies.

Selon Zoran Popovic, l’un des créateurs de Foldit, l’objectif vise même à« changer la manière dont la science est faite, et par qui elle est faite. Notre but ultime est de faire jouer des personnes ordinaires et en faire au final des candidats pour le prix Nobel. »

Tournons la page science et regardons du côté du gameplay. Le jeu propose une interface simple et intuitive en 3D. Tout se joue à la souris, et en quelques clics, on plie et replie ses protéines. La bonne idée des concepteurs ? Le joueur a la possibilité de jouer en ligne afin que ses meilleurs scores « de pliages » soient enregistrés et qu’il se classe parmi les meilleurs.

Inutile d’en dire plus, avant de vous lancer dans la CASP, la compétition internationale de pliages de protéines, faites-vous la main dès maintenant sur fold.it !

Un commentaire

  1. Pingback: Origaming sur protéines

Laisser un commentaire