Subpoena , une enquête universitaire

0

Tout d’abord, c’est le nom qui intrigue et qui donne envie d’en savoir plus. Subpoena signifie « sous peine » en latin, un nom qui lui convient tout à fait. En effet ce Serious Game évoque un sujet important pour tout le monde mais surtout pour les étudiants, le plagiat.

Aujourd’hui les Universités souhaitent former leurs étudiants dans le respect des droits d’auteurs pour qu’ils soient responsables et surtout fiers de leurs diplômes acquis avec leur propre travail et pas celui d’autrui. C’est pourquoi, l’université de Bordeaux, l’université de Bordeaux Montaigne, l’université de Pau et des pays et de l’Adour, l’université de la Rochelle Bordeaux sciences agro, Sciences Po Bordeaux, INP Bordeaux, ont décidé de se rassembler pour créer ce jeu autour d’un projet « Bibliothèques et médiation numérique au service de la réussite étudiante ».

« On aborde la formation de recherche documentaire de manière beaucoup plus interactive, ce n’est pas Minecraft ou Overwatch, mais cela plait beaucoup aux étudiants. » – Site internet de Bordeaux

Objectif : sensibiliser les étudiants aux notions de plagiat

Logo jeuCe Serious game a donc pour objectif de sensibiliser les étudiants à la bonne utilisation des sources et des citations dans leurs travaux de rédaction comme les thèses, les mémoires ou encore les rapports… Une thématique particulièrement importante auprès des étudiants car bien souvent ces derniers peuvent faire du plagiat sans même se rendre compte de la gravité de leur acte.

Dans un premier temps, on apprend que ce jeu part d’un fait réel. En effet Subpoena est basé sur la démission du président de la République hongroise en 2012, suite à la révélation qui avait dévoilé que 80 % de sa thèse étaient basés sur du plagiat. Le fait que l’intrigue de ce jeu soit réalisée sur ce fait nous met d’autant plus en condition et l’on souhaite en savoir plus, en vue des conséquences énormes que cet acte a eu sur le cours de la carrière du président hongrois.

Intro subpoenaIntéressée, j’ai voulu prendre le temps de pouvoir jouer à Subpoena, car c’est un sujet qui m’a tout de suite parlé, étant moi-même étudiante en BTS communication en alternance. J’ai donc eu envie de tester ce jeu pour en apprendre plus et je n’ai pas été déçue.

Ce Serious Game, peut se jouer seul ou en binôme, il existe en version courte qui peut être intégrée dans une séance de formation et en version longue pour un usage en autonomie. J’ai donc choisi la deuxième version. Il est vrai que si vous êtes impatient comme moi, il faut savoir prendre son mal en patience et essayer de relever chaque détail afin d’évoluer dans le jeu.

 

Qui a provoqué la démission du président ?

L’intrigue est donc de découvrir qui a provoqué la démission du président, il faut mener l’enquête. On doit alors enfiler le rôle d’un détective et il faut résoudre des énigmes basées sur la reconstitution de références bibliographiques et la détection du plagiat. Petit à petit le joueur va être mené sur la piste du scandale politique inspiré d’un fait réel.

Une excellente réalisation au service d’un scénario prenant

gameplayLe jeu commence par une musique de film d’action qui nous met tout de suite dans le bain. Sans oublier la qualité du graphisme qui est impressionnant on peut d’ailleurs le constater dans le teaser.

J’ai donc pris plaisir à découvrir Subpoena. J’avais tout le long du jeu un bloc note conseiller par les développeurs afin de prendre ses propres notes, en plus du journal présent dans le jeu afin de ne pas oublier certains détails. Personnellement, je vous suggère même d’y jouer en binôme pour que vous puissiez vous entraider.

En conclusion, Subpoena est un jeu qui demande à être découvert et qui représente bien aujourd’hui le plagiat. Ce Serious game pourrait être repris par beaucoup d’autres universités afin d’éclairer au mieux leurs étudiants sur le danger que représente cette pratique illégale.

Mélissa Arslan

Mélissa Arslan

Assistante de Communication chez Groupe Genious
Etudiante en BTS Communication.
Membre de l’équipe du blog Genious Serious Game.
Mélissa Arslan

Laisser un commentaire