Bouchon de champagne

0

En ouvrant mon journal ce matin, mon regard a été irrémédiablement attiré par un visuel à la Sim City représentant l’A6 en pleine migration pendulaire, un visuel à faire voir rouge le bison le plus futé. En plein milieu de la page, un chiffre – 400 000-, et un logo –ANPE.

Le chroniqueur que je suis se dit‘tiens, l’ANPE s’est mise au serious game’. Je me mets donc à lire le contenu en baseline : « 400 000 personnes vont chaque jour sur anpe.fr pour gagner du temps ». Gagner du temps … embouteillages… Sim City… Il dit qu’il ne voit pas le rapport, le chroniqueur.

Je cherche donc à en savoir plus. Je cherche des informations susceptibles d’éclairer ma lanterne. L’agence pour l’emploi explicite la campagne sur son site : « Décalée dans ses univers graphiques et visuels, [la nouvelle]campagne [de l’ANPE]met en avant la simplicité d’utilisation et l’efficacité des outils et services du site, tant pour les demandeurs d’emploi que pour les employeurs ». Cette explication à la limite du fumeux ne me satisfait pas. Pourquoi utiliser ce genre de visuels ? Pourquoi parler de simplicité d’utilisation et de gain de temps alors que je vois des files de voitures à la queue leu leu. Je prends soudain peur : 400 000 personnes autour de moi, les embouteillages du matin pour aller au travail, une population qui grouille. Je me mets dans la peau d’un demandeur d’emploi : et à sa place, une telle campagne me donnerait plutôt envie de rester sous la couette !

Laisser un commentaire