Diapason, soulager les acouphènes chroniques

0

Aujourd’hui selon des sondages plus d’un quart des français souffre d’acouphènes soient plus de 16 millions de personnes. Les acouphènes sont la perception d’un son désagréable qui ne provient pas d’un environnement extérieur mais est due à une pathologie de l’oreille interne. Le son perçu peut ressembler à un bourdonnement, un sifflement ou même à un tintement ressenti dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul ou des deux côtés.
Il en existe un type qui peut être temporaire suite à une exposition, à une musique très forte mais ils se résorbent très rapidement. Et un second qui est dit chronique, c’est-à-dire les acouphènes persistant dans le temps qui peuvent quant à eux devenir extrêmement gênant pour celui qui en souffre.

Le serious game Diapason a été conçu pour soulager les utilisateurs souffrant d’acouphènes.

Diapason fait partie de la thérapie numérique. Diapason est destiné aux personnes souffrant d’acouphènes chroniques. Issus des travaux de recherche de Centrale Supélec à Rennes et Cognac-G (Unité mixte de Recherche CNRS). Diapason à vue le jour sur le campus de l’école d’ingénieurs de Centrale Supélec.

Aujourd’hui la startup Immersive Therapy dévoile Diapason, une solution pour soulager le quotidien des individus qui souffrent d’acouphènes. Immersive Therapy travaille avec Catherine De Waele un médecin ORL et directrice de recherche CNRS.

Objectifs

Un serious game en deux parties

Diapason peut permettre de suivre son traitement où l’on veut quand on veut. Il faut juste avoir son téléphone des écouteurs et hop c’est parti ! Pour une efficacité optimale, il est recommandé d’effectuer 3 activités par jour. Diapason se présente sous la forme d’activités variées de 5 minutes ou moins. Dans le cadre de la thérapie.

La première partie dans l’application évalue le niveau et la tessiture de l’acouphène de l’utilisateur. En effet le patient réalise lui-même son audiogramme en répondant à des questions sur les ressentis journaliers causés par les acouphènes afin de mieux caractériser son acouphène. Ensuite, Diapason demande à l’utilisateur de reproduire son acouphène grâce à un outil de mesure précis. Plus le patient va être précis plus sa thérapie sera adaptée à son cas.

Une fois l’exercice complété, grâce aux informations collectées sur l’acouphène du patient on passe alors à la seconde étape. Désormais Diapason peut proposer une thérapie personnalisée. Cette thérapie ludique peut permettre de soulager ce problème, mais malheureusement pas de le soigner.
Therapie immersive

Il faut savoir que l’audiogramme est gratuit mais pour la partie thérapeutique elle est à hauteur de 149 euros, par mois pour une thérapie d’une durée d’un an.

Diapason propose alors à l’utilisateur un parcours quotidien sous forme de jeux de type arcade pour soigner de façon autonome la pathologie en seulement quelques mois à raison de quelques minutes par jour. Les activités du parcours thérapeutique sont construites avec des médecins ORL qui ont validé chaque étape de cette nouvelle approche digitale.

De plus, il y a un système de suivi hebdomadaire sur leur ressenti de l’utilisateur des acouphènes. Ce système  permet à la personne d’observer mais aussi de partager son évolution durant la thérapie.

« La thérapie de demain : cette application est très prometteuse, même si mon acouphène n’a pas totalement disparu, la douleur n’est plus insoutenable. » – Un utilisateur.

Diapason est une application ludique sur mobile pour évaluer puis soulager les individus souffrant d’acouphènes. Cette application pourrait permettre à long terme d’améliorer la qualité de vie d’un certain nombre de patients.

En conclusion, Diapason peut être intéressant à découvrir, et on espère qu’à long terme le prix de la thérapie personnalisé sera plus abordable.

Avec cette application disponible sur l’App store, sur Google Play et sur le web, on peut devenir l’acteur de sa guérison.

Bertrand de Kersabiec

Bertrand de Kersabiec

Directeur des Opérations chez Groupe Genious
Passionné par les nouvelles technologies et leurs applications dans notre quotidien, je participe régulièrement à des commissions sur la création ou l'incubation de startup.

Membre actif de l’association P3S dont l’un des objectifs et d’échanger et d’organiser des événements sur les questions de « Santé Mieux-Être et de Qualité de Vie au Travail ».
Bertrand de Kersabiec

Laisser un commentaire