Gluciboat : accompagne les patients diabétiques de type 2

0

Gluciboat est un serious game qui permet d’éduquer et aider les patients diabétiques de type 2 dans leur parcours thérapeutique. L’enjeu est de prévenir les complications aigües ou chroniques. Gluciboat va permettre aux patients de découvrir plus de chose sur le diabète et de progresser dans la compréhension de la prise en charge.

Gluciboat a été créé par l’URPS Médecins Libéraux PACA et la Fédération Française des Diabétiques. C’est le 14 octobre qu’ils ont dévoilé une innovation, qui pourrait faciliter la prise en charge des patients diabétiques.

Mieux comprendre le diabète à travers un serious game

Gluciboat est un serious game qui entraîne le joueur à travers une croisière en méditerranée qui l’amène dans diffèrent pays comme l’Italie, la Grèce et même en Égypte. Chacune des escales correspond à une thématique de l’éducation thérapeutique : hygiène de vie, traitement, suivi…

Dans Gluciboat le joueur avance dans le jeu en répondant à des questionnaires, ou encore en résolvant des énigmes, des puzzles. A mesure qu’il progresse, il valide ses compétences acquises à chaque destination. Le patient valide pas à pas l’acquisition de « compétences » clés.

Une nouvelle relation entre patient-soignant

Gluciboat a un intérêt tout particulier car il est envisageable pour le médecin de suivre son patient même à distance. Pour cela le patient devra s’inscrire sur la plateforme. Ainsi en complément de la prise en charge personnalisée, il va pouvoir suivre la progression de son patient et adapter aux besoins son suivi. Ce serious game permet de créer une relation plus personnelle avec son médecin.

En conclusion Gluciboat est un serious game qui permet aux nouveaux patients atteint de diabète de mieux appréhender cette nouvelle vie. Le scénario choisi permet à différents profils, adolescents, trentenaires ou seniors de prendre en main ce serious game facilement.

Gluciboat est disponible sur la plateforme de formation de l’URPS ML PACA, c’est un jeu gratuit et sans inscription.

Mélissa Arslan

Laisser un commentaire