Caesar se repose un peu trop sur ses lauriers

0

Ce second titre, Caesar IV, repose sur un concept très proche du précédent. Un rapide coup d’œil sur les images suffit pour s’en convaincre.

Comme dans Civ City Rome donc, les autorités vous chargent de mettre en place, d’organiser, puis de gérer une colonie. De l’emplacement des bâtiments, à la gestion de l’approvisionnement, on s’aperçoit vite que Caesar IV est bien plus complexe que son concurrent. Cadet d’une série qui connut il y a 8 ans son heure de gloire, le gameplay est rodé, carré et … ben classique quoi. 8 ans d’attente qui ont coûté aux fans des hectolitres de bave et des dizaines de mètres de tapis rongés pour ça. Alors oui Caesar IV est un bon jeu, mais qui n’apporte de plus que son prédécesseur (Caesar III), qu’un graphisme rénové et la possibilité de construire des routes en diagonale.

Laisser un commentaire