Dis papa, offre-moi un poney !

0

Un petit malin, lors d’un brainstorming torride chez un éditeur, a dit un jour : « il y a une cible, sensible aux jeux vidéos et qui représente une vraie demande de titres adaptés : les petites filles entre 6 et 14 ans ».

Le PDG crie au génie et confie pour mission à un de ses studios de développer un jeu pour fillettes. Là, il faut à nouveau faire un effort d’imagination pour comprendre ce qui s’est passé quand les développeurs, a qui la corvée est échue, ont trouvé leur idée… Qu’aiment toutes les petites filles de 6 à 14 ans ? Les poneys ! Et le miracle fut.

Enfin pas tout à fait puisque le milieu de la simulation équestre étant squatté depuis de nombreuses années, nos gars ont du s’adapter et étendre leur principe à toutes les créatures à plumes et à poils « mimies » mais sans danger pour l’homme ni à fortiori pour la fillette, dont il va falloir prendre soin. On récupère de plus le gameplay des Sims histoire d’être sûr de ne pas se tromper. Ils sont quatre jeux sur ce principe a être sortis autour de Noël et c’est au bord du scandaleux. Admettons que cette seule et même idée de jeu – simulation de vétérinaire ait émergé de la tête de quatre personnes en même temps. Au moins on aurait pu espérer que l’un des softs soit de qualité, ou se détache un peu du lot ! Avec un titre comme : Mission Vétérinaire : Je Soigne Les Animaux Du Zoo, on s’attend découvrir pleins de maladies affectant les bêtes, se cultiver un minimum et même pourquoi pas, procéder à des opérations ! Ben non, tout comme Léa, passion vétérinaire, ces jeux se limitent à donner à manger, ausculter (le diagnostic est automatique), traiter (que ce soit donner un médicament, bander une plaie, faire une piqûre etc, tout est automatisé également). Trois actions effectuées en autant de clicks…

Alors quel intérêt ? Une fillette s’amusera t-elle à sauver des lapins invulnérables (impossible d’en crever un et pourtant on essaye vite tellement ça énerve) sans qu’aucune interaction réelle soit possible ? Non pas que personnellement, je fondais de grands espoirs sur ces jeux… Pour autant l’idée est réellement attirante : apprendre à des enfants les composantes d’un métier fascinant sous forme d’une simulation. On va dire que le concept a de l’avenir…

Equipe Serious Game Blog

Leave A Reply

amet, adipiscing accumsan ut risus. Phasellus Curabitur ut vulputate, venenatis