Tiens bon la barre et tiens bon le vent

0

Ah, le grand large ! Le fouet des embruns sur votre visage buriné par le soleil ! Le sel sur vos lèvres, le sable dans vos espadrilles, les cris des goélands !

N’est-ce pas merveilleux ? Il semble que si, puisque vous êtes plus de 310 000 inscrits au Vendée Globe virtuel sur Virtual Regatta.

Voilà un jeu massivement multijoueurs bien conçu, qui vous permet de vous prendre pour Peyron sans finir comme Tabarly… Choix du cap et de la voilure, gestion des vents, stratégie, tout y est à part peut-être le principal, la mer, qu’on voit danser bien loin de son ordinateur. Mais il n’est pas nécessaire de venir de Quimper pour être un bon skipper, ni de pousser les meubles de son studio parisien à bâbord pour faire contrepoids.

Le succès de la simulation est impressionnant en tous les cas : autour du jeu s’est créée une communauté de gens qui participent à des blogs et autres forums, le jeu en lui-même nécessite une maintenance constante et deux personnes sont engagées à temps plein rien que pour traiter les mails et repérer les défaillances techniques… Et lorsqu’interviennent les changements de cartes des vents, à 23h et 11h tous les jours, ce sont près de 100 000 personnes qui se connectent quotidiennement, causant une saturation des serveurs et une avalanche de mails. Au fait, ce sont les véritables cartes météorologiques du Vendée Globe qui sont utilisées dans le jeu.

Ce Vendée Globe virtuel est donc une occasion d’apprendre la voile, vous qui rêvez d’eau, mais d’océan… ah, l’océan, pêcher des poissons dedans.

Laisser un commentaire