1936, année ludique ?

0

Le jeu vidéo, plus encore que le cinéma, peut devenir un élément fondamental du travail de mémoire. C’est ainsi qu’en Espagne, à l’heure où l’Eglise s’est engagé dans un bras de fer mémoriel avec le gouvernement socialiste à propos de la guerre civile, paraît un jeu dont le but est d’ en faire revivre de manière réaliste, les plus sombres moments.

Intitulé « Sombras de Guerra » (les ombres de la guerre), et se présentant sous la forme d’un STR (stratégie temps réel), vous prenez la tête, au choix, des Nationalistes de Franco ou des Républicains. Et oui, en fonction du camp choisi, vous aurez à raser, ou à tâcher de sauver Guernica. Là où la majorité des titres à thèmes guerriers passent sous silence les massacres de civils, ce jeu les prend à contre-pied et assume son aspect sérieux et réaliste.

Comme de nombreux jeunes espagnols ne savent pas qui était Franco, la faute à une volonté de « mettre en parenthèse » le règne du Caudillo, on peut voir là une volonté d’éduquer cette nouvelle génération. D’autant que le jeu est émaillé de documents d’archives de la BBC et de centres de documentations espagnols. D’autres jugent Sombras de Guerra trop cynique et même honteux. Peut-être vivrons nous ce débat bientôt, lorsqu’un jeu nous mettra dans la peau d’un parachutiste français, en pleine bataille d’Alger, et offrira au joueur plusieurs « types » d’interrogatoires pour accomplir ses missions… Voir le site officiel de Sombras de Guerra (en espagnol).

Laisser un commentaire