Serious Game santé et mesure d’efficacité clinique

5

Une expérimentation clinique, issue du projet MoJOS (Moteur de Jeux Orienté Santé), lauréat de l’appel à projets « Serious Games » du plan de relance en 2009, est menée au sein des CHU de Montpellier et Nîmes par le Professeur Isabelle LAFFONT, responsable du service de médecine physique et réadaptation au CHU de Montpellier.

L’étude clinique

Cette étude est un PHRC (Programme Hospitalier de Recherche Clinique) et a pour objectif de mesurer l’efficacité de l’utilisation des Serious Games en rééducation fonctionnelle des membres supérieurs auprès des victimes d’AVC (130 000 AVC par an en France).

Elle se déroule sur 50 patients divisés en 2 groupes de 25 :

  • Un groupe en rééducation classique avec de l’ergothérapie,
  • Un groupe en rééducation classique et utilisation des Serious Games.

La mesure des résultats

Pour mesurer cette efficacité, des IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) qui permettent de mesurer la plasticité de l’activité cérébrale sont effectuées sur les deux groupes de patients et sont ensuite analysées afin d’observer les différences entre la rééducation fonctionnelle conventionnelle et la rééducation par Serious Game.

Les suites du projet MoJOS

L’étude clinique liée au projet MoJOS clôture les travaux de la 2ème année d’un projet qui en compte trois. Autre avancée notable, le groupe GENIOUS qui pilote ce projet, annonce le lancement d’un Serious Game multi-joueurs et ubiquitaire de rééducation fonctionnelle du membre supérieur.

Un Serious Game qui s’utilise avec plusieurs périphériques tels que la kinect, la souris, les tablettes graphiques et tactiles, la X-BOX, les TV connectées, la nouvelle technologie LEAP, etc.

Nous aurons l’occasion d’en reparler dans très peu de temps…